• twitter
  • facebook
  • e-mail
La remontée fantastique de Manu Guigou
Pour sa rentrée en Championnat de France des Rallyes, Manu Guigou a décroché un podium dans sa catégorie. Au volant de la Renault Clio R3T alignée par le Team Automeca Race Swiss Insurance, il a une nouvelle fois marqué les esprits sur les routes du Rallye Mont-Blanc Morzine avec onze meilleurs temps sur douze possibles.
« Un rallye qui a bien débuté et qui s’est bien terminé. » Par ces mots, Manu Guigou résume le récital réalisé ce week-end autour de Morzine. Après un été sans compétition, le pilote du Team Automeca Race Swiss Insurance retrouvait les commandes de sa Renault Clio R3T dans Joux Verte, première spéciale du parcours et déjà un juge de paix…

« Je n’avais pas vraiment roulé depuis l’arrivée du Rallye d’Antibes », rappelle Manu. « Afin de retrouver mes sensations, j’ai choisi d’attaquer au maximum. C’était trop… Je me suis fait des chaleurs. C’est toujours un peu normal de se faire quelques chaleurs lorsque l’on roule vite dans une spéciale, mais j’étais vraiment hors limite avec notamment une paire de blocage de roues, moteur calé, sur au moins 80 mètres… On a fait de grandes glisses en 6 et mon rythme n’était pas régulier ! »

Le résultat est pourtant probant. Avec le onzième temps du premier chrono, la Renault Clio R3T de Manu Guigou et Christopher Guieu devance plus d’une dizaine de WRC et de R5 à quatre roues motrices. La première traction est à 18 secondes, la première R3 est à 29 secondes en seulement 20 kilomètres…

Manu Guigou décide alors d’adapter son rythme en roulant plus « doucement ». Dès l’ES2, il aligne les meilleurs temps en R3 sans prendre autant de risques. Mais, après sept scratchs consécutifs dans sa catégorie, une crevaison vient ralentir la progression de l’équipage durant la seconde étape.

« En perdant plus de deux minutes, nous sommes passés de la onzième à la dix-huitième place du classement. Il fallait revenir sur Bochatay et Dommerdich, puis viser Cédric Robert qui était 36 secondes devant. Avec un retard d’une minute et neuf secondes sur Florian Bernardi, la victoire en R3 était inaccessible en seulement quatre spéciales… »

À l’arrivée de l’ES10, Bochatay est passé, Dommerdich et Robert sont derrière après l’ES11. Et au terme de l’ultime chrono, Bernardi n’est plus qu’à 18 secondes.

« À mes yeux, cette remontée est plus importante qu’une victoire. Je suis heureux de voir que je suis capable de monter le rythme quand je le souhaite. J’aborde chaque épreuve avec autant de professionnalisme que possible. J’ai réussi à m’engager pour élever mon niveau de pilotage et je sais que cette performance a également aidé les autres clients du Team Automeca Race Swiss Insurance. »

Engagés dans le Trophée Clio R3T, Pascal Aimé / Morgan Aimé et Eric Filippi / Francis Mazotti ont aussi atteint l’arrivée en marquant des points dans la formule de promotion initiée par Renault Sport Racing, en profitant des conseils de Manu Guigou.

« Eric Filippi découvrait ce rallye et Pascal Aimé n’y avait pas participé depuis 25 ans. Je les ai rassurés… C’était vraiment le Mont-Blanc le plus compliqué que j’ai connu ! Nous avons pu profiter des Michelin P01 d’une efficacité redoutable sous la pluie. Entre le brouillard, les averses éparses, le retaillage des pneumatiques à l’assistance… Il fallait une bonne science du rallye. Je crois que c’est un nouvel examen de passage réussi pour le Team Automeca Race Swiss Insurance. Les trois voitures ont été d’une fiabilité irréprochable et les informations sont très bien passées entre les équipages. Christian Fournier, qui a managé l’équipe du départ à l’arrivée, a très bien géré cette course. Nous avons joué avec les options pneumatiques en prenant deux roues de secours et j’ai fait des clics entre chaque spéciale pour adapter le châssis aux conditions. Ça a également servi à Pascal Aimé et Eric Filippi. »

Deuxième des R3, deuxième de sa catégorie dans le Trophée Michelin et douzième du classement général, Manu Guigou marque des points importants dans un Championnat de France des Rallyes qui sera disputé jusqu’au bout. Prochain rendez-vous lors du Rallye Coeur de France, dans la Région Centre-Val de Loire, les 29 et 30 septembre.